l'Atelier du Bambou

l'Atelier du Bambou

ligatures, mode d'emploi

Selon John Kaizan Neptune 70% des madaké sont amenés à fendre..un jour.


Pour ma part avec 5 années d’expériences de fabrication  j'ai remarqué:

Qu'avec un bon choix de chaumes-pas trop près de points d'eaux, bonne épaisseur, bon séchage- les bambous fendent parfois:

1 au cours du processus de séchage

2 au moment du laquage

pour ces deux étapes je peux donc intervenir rapidement

3 s'il sont stockés dans un endroit trop sec: sur 100 instruments vendus, seuls 5 me sont revenus fendus pour réparation  et  chaque fois en raison d'un stockage dans une pièce/lieu  déshydraté...

 

La technique des ligatures est très efficace pour prévenir ou contenir une fente. il existe deux méthodes principales :

 

1  les ligatures externes

J'utilise un nylon supportant plus de 40 kg de pression, je fais un lien très serré -avec des gants de cuir - puis un nœud spécifique après 10 à 15 tours, ce nœud est collé, puis la ligature vernie de 3 à 6 couches de laque. Toutefois cette méthode est parfois insuffisante pour certaines bambous épais -comme beaucoup de mes ji-nashis avec racines - ou pour certaines pièces ayant un petit départ de fente. Dans ce cas, j'ai recourt aux ligatures incrustées, les seules totalement efficaces pour stopper/arrêter la propagation un crack

 

 

 

2 les ligatures incrustées

Cette technique plus fine consiste à entailler le bambou, ligaturer sous la peau, coller puis recouvrir d'osier. Plus esthétiques , elles sont aussi beaucoup plus longues à réaliser: il faut scier/couper la peau pour faire une premier creuset, en réaliser un autre plus profond au centre qui accueillera la ligature, bien égaliser la fente à double profondeur, ligaturer dans le sillon le plus profond, recouvrir de matière, lisser /poncer, encoller le sillon après séchage, dérouler l'osier , appliquer en serrant sur la colle, attendre le séchage,  vérifier l'adhésion uniforme du lient et du collage...puis après 48 au moins de séchage appliquer plusieurs couches de laque protectrice. Soit au bas mot au moins une heure de travail par ligature! ci dessous un exemple récent de 2.1 ligaturé..qu' il me reste à nettoyer, vernir et uniformiser : soit plus d'une journée de travail pour ses neuf liens !

 

 

En conclusion, si les ligatures externes peuvent être suffisantes pour prévenir des fentes ou contenir un crack sur des chaumes pas trop épais, seules les ligatures incrustées bloquent définitivement la progression d'une fente. C'est donc la technique ultime de sécurité..mais c'est fastidieux et demande de la patience, minutie , habitude et un outillage spécifique adapté.

 

 



29/01/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 139 autres membres