l'Atelier du Bambou

l'Atelier du Bambou

d'ou viennent mes bambous?

Tout fabricant honnête se trouve confronté à un choix crucial: Comment et ou trouver des bons bambous pour la construction de flûtes? le processus de récolte ( l'hivers), de curetage (enlever l'huile sur un feu de braise, nettoyer les racines), de séchage  ( un mois à l'air libre et à la lumière , 2 à 5 ans minimum dans un abri aéré et sans lumière) rend  le procédé long et délicat. Importé un bon roots-end sec au Japon coûte souvent + 150€ + envoi + douane . Autre piste possible la Chine avec quelques bons négociants/producteurs avec des prix moins onéreux. Pour ma part je prospecte lentement en tenant compte de plusieurs aspects:

privilégier les circuits courts, avoir une démarche pérenne, contrôler la production. Les bambous Asiatiques ont été ré-implantés en Europe depuis maintenant plus de 150 ans, leur rythme de croissance est rapide- à peine 5 ans pour qu'un bambou parvienne à maturité- et de nombreuses espèces poussent déjà en France. L'utilisation fructueuse de morceaux secs de plusieurs années récoltés en Saône-et-Loire m'a confirmé qu'il s'agit d'une alternative crédible, économique, et préservant voir entretenant l’environnement ...  

Je récolte donc en France depuis l'hivers 2013 : 2/3 de mes ventes sont issues des dizaines de roots-end et  Canes que j'ai récolté ...Ainsi j'utilise des phyllostachys bambousoides Nigra, des violescents et surtout des viriglaucucen qui possèdent des qualités proches du madaké: bons diamètres, conduits rapides et étroits favorisés par une épaisseur de parois épaisse et solide.

Et en complément de mes propres récoltes j' aquière régulièrement des Madake  avec racines en Chine et au Japon.

 

 

 

 

 



23/02/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 139 autres membres